Deuil | HR Hypnose

Deuils et Ruptures de Vie

Deuils et Ruptures de Vie

TOUTE PERTE, TOUTE RUPTURE DE VIE, TOUTE TRANSITION MARQUANT LA VIE D’UNE PERSONNE peut représenter un deuil. Le deuil est un PROCESSUS de DETACHEMENT. Il implique un changement de vie avec les notions de « Avant » et « Après ».

Un deuil-perte-rupture est toujours une épreuve difficile mais parfois souhaitable, car il faut parfois perdre quelque chose pour pouvoir investir différemment sa vie: le deuil introduit ici la notion de résilience.

« Avec Hubert ROZÉ à Perpignan, laissez-vous vous accompagner pour avancer plus rapidement et simplement dans votre vie après ces momen

ts difficiles de pertes ». 

L’HYPNOSE vous aide à accepter plus facilement des situations traumatiques et/ou dramatiques dans lesquelles vous ne devez pas rester enlisé, telles que :

– un décès

– la disparition d’un proche

– une fausse-couche, une IVG, une IMG
– une rupture : sentimentale, matérielle, professionnelle, amicale … 

– un divorce
– la perte de vos espoirs, de vos idéaux, de votre situations sociale ou professionnelle

– une atteinte à votre intégrité, un handicap, une affection chronique visible ou non

– tout évènement vécu comme traumatique peut générer un deuil car il y aura un « après « qui ne sera jamais « comme avant » : voir aussi l’onglet « traumatismes ». 

 

Le deuil est un processus psychologique, physiologique et social naturel auquel chacun d’entre nous est confronté à de multiples reprises dans a vie…

  1. POURQUOI ET A PARTIR DE QUAND SE FAIRE ACCOMPAGNER? 

Il est possible de se faire accompagner à tout moment, dès que vous en ressentez le besoin émotionnel.

Suite à la mort d’un proche évidemment. Parce que vous en ressentez le besoin ou parce que votre entourage, qui s’inquiète pour vous, vous y incite. Et aussi parfois, parce que vous savez que vous n’aurez pas ce « luxe de vous écouter », car il vous faudra avancer sans perdre pied pour qu’eux ne s’effondrent pas.  

Même en amont et même si le besoin vous semble plus rationnel: vous savez que vous allez perdre votre travail et que cela va fortement impacter votre vie et celle de ceux qui comptent sur vous? 

Vous allez quitter votre région, votre maison et vous éloigner de vos amis actuels?  Vous sentez que cela va vous affecter intérieurement, quelques soient les promesses d’avenir meilleur parfois qui motivent votre départ?  Il est possible de passer ce cap plus facilement avec L’HYPNOSE pour réinvestir votre nouvelle vie au mieux plus rapidement, sans nostalgie et sans regrets inutiles. 

Votre parent commence à souffrir d’une démence et/ ou d’une certaine dégradation corporelle, de douleurs ou d’autres soucis qui le font changer, le rende plus amer alors qu’il n’était qu’optimisme; agressif alors qu’il n’était que douceur?  Vous êtes dans un processus de deuil face à cet être cher qui ne sera plus ce qu’il était… Je peux être là pour vous et vous guider pour profiter au mieux des meilleurs moments que vous avez à profiter l’un de l’autre différemment peut-être? 

votre enfant, votre conjoint, un ami(e) ou un proche est arrivé ou devenu handicapé. Vous en savez plus comment l’aborder? Sa souffrance vous fait souffrir et il vous semble que son handicap vous rend émotionnellement et relationnellement handicapé plus que lui d’une certaine façon… vous culpabilisez, vous sentez triste et vulnérable… : vous avez besoin d’aide car « Après » ne sera plus comme « Avant ».

Votre grand enfant devenu un adulte équilibré et autonome part vivre sa propre vie. Vous vous sentez tiraillé(e) entre  fierté, soulagement, satisfaction face au devoir accompli et nostalgie, non-dits, réécriture de ce qui aurait pû être mieux et autres pensées parasites : vous avez un deuil à faire pour ne pas basculer vers le syndrome dépressif du « nid vide ».

COMBIEN DE TEMPS DURE UN DEUIL?

Ce processus de guérison peut durer des mois. La théorie généralement admise par les différents auteurs est de  6 mois à 24 mois en moyenne après un décès u une rupture de vie. C’est un processus adaptatif long dont la finalité, le détachement qui permet de laisser aller celui/celle/ ce qui a été perdu. Et comme chaque deuil est unique, cela peut aussi prendre plusieurs années à certaines personnes.

Consulter et se faire accompagner dans son processus de deuil permet de raccourcir ces délais pour ne pas s’enliser dans la souffrance ou connaître d’autres complications du deuil.

COMPLICATIONS DANS LA RESOLUTION DU DEUIL

Les signes suivants indiquent que la personne vit un deuil compliqué ou pathologique et qu’il doit absolument se faire  aider: état dépressif prolongé, anxiété, angoisses, stress chronique, comportements d’abus et/d’addictions (toxiques, alcool, aliments etc.), sentiment de perte d’espoir, de perte de sens de la vie, idées suicidaires, deuil manifestement trop long ou bloqué à certaines étapes, problématiques connexes (travail, enfants, isolement total…).

Certaines personnes s’avèrent généralement plus vulnérables face à certains deuils: les jeunes personnes connaissent davantage de culpabilité et d’angoisse.

D’autres personnes restent  dans la souffrance pour garder, un lien avec le (la) Disparu(e) car si son deuil prenait fin, la personne décédée serait perdue à jamais. c’est un bénéfice secondaire inconscient (j’insiste! inconscient donc involontaire et impossible à reconnaitre de façon raisonnée) à rester victime d’un deuil. 

Nos croyances, quelques soient leurs origines personnelles, religieuses, culturelles, éducatives et la faon dont s’est déroulé nos deuils passés, ainsi que leur fréquence et le nombre influent sur la façon dont nous vivons chaque rupture dans notre vie.

LES 5 ETAPES DU DEUIL

Elles sont transposables à toutes les situations de deuil et constituent des repères successifs.

1. Le choc et/ou le déni: angoisse, agitation, larmes ou au contraire « choquée » et comme anesthésiée et ne croit pas l’annonce dans un premier temps. Ces deux types de réactions, si opposées soient-elles, sont « normales ».

2. La colère (douleur et culpabilité): phase importante pendant laquelle la colère exprime un sentiment de trahison contre tous et la vie ou contre la personne /l’objet « parti ». cette colère peut se déplacer « contre » l’entourage et rendre les relations difficiles. Si cette colère subsiste, elle peut se transformer en amertume contre tout, rien et tout le monde. 

3. Le marchandage +/- regret et culpabilité: étape facultative. Face à l’impuissance de sa colère, l’endeuillé tente de conclure des accords avec plus grand que lui comme le destin, Dieu… « Si tout redevient comme avant, je serai / je ferai…une meilleure personne« . cette période peut être teintée de nombreux regrets et de culpabilité: « si seulement j’avais »… »et si je n’avais pas… cela aurait pu se passer mieux: ne jamais changer« 

4. La grande tristesse (douleur): c’est un phase importante pendant laquelle la peine, le chagrin sont très intenses. Ils doivent être vécus et exprimés. c’est inconfortable pour les proches et les non-proches qui eux, ne souhaitent que remonter le moral à l’endeuillé. pendant cette période existe une montagne russe et une confusion des émotions qui peut s’avérer déroutante pour tous. Alternent parfois sans transition: tristesse, l’angoisse, la solitude, l’agressivité, la désorientation, la honte, la culpabilité, et même le soulagement. La peur d’avoir de la difficulté à continuer d’avancer dans la vie avec toute cette peine ou de ne jamais arriver à « faire son deuil » est fréquente. 

Jean MONBOURQUETTE de « La maison Monbourquette soutien aux endeuillés » disponible pour tous sur son site internet  appelle, affectueusement et symboliquement, cette phase « la grande braille ».

D’autres auteurs comparent cette période à un état de guerre. 

A noter que « La maison MONBOURQUETTE soutien aux endeuillés » https://www.maisonmonbourquette.com est vraiment un site de référence à consulter en cas  de décès d’un proche pour y trouver des conseils administratifs et simplement humains très adaptés. 

5. L’acceptation (reconstruction): la personne commence à reformuler un sens à sa propre vie, ressource ses ressources et réinvestit son énergie dans de nouveaux projets ou dans la poursuite de ceux qui avaient été mis de côté. cette phase est la dernière étape si l’endeuillé a pu traverser les périodes précédentes comme elle en ressentait le besoin et si elle a reçu le soutien nécessaire. Ses émotions sont moins vives et elle en vient à ressentir un soulagement par rapport au fait que « les choses qui doivent se passer » aient pu le faire. Elle est finalement « en paix avec son deuil ». 

 

QUE FAIRE POUR AIDER QUELQU’UN QUI VIT UN DEUIL ?

Mis à part l’inciter à consulter pour se faire aider, que pouvez dire, faire ou ne pas faire ?

  • Lui dire que  « vous compatissez avec elle » et qu’ « elle peut compter sur vous pour l’accompagner dans ces moments difficiles ».
  • L’écouter: Laissez-là parler de « perte » aussi longtemps et aussi souvent que le besoin s’en fait sentir.
  • Répondez en retour: Exprimez « combien vous êtes affecté aussi par la perte » et parlez-lui aussi de la personne décédée et de ses qualités.
  • Aidez : donnez un peu de votre temps pour les tâches quotidiennes qui deviennent très difficiles physiquement et moralement par manque d’énergie, confusion, tristesse, altérations du sommeil et de l’alimentation ou autres
  • Soutenez, consolez aussi les autres membres de sa famille
  • Rassurez-là  lorsqu’elle se charge de reproches: « Vous faites tout ce que vous pouvez »… « Soyez patiente envers vous-même et vos proches ».
 
 

« Avec l’hypnose : donnez-vous une formidable occasion de changer définitivement pour vivre le meilleur de votre vie dans un futur proche ».

Hubert ROZÉ, Maitre Praticien en Hypnose pour HR HYPNOSE.

A Perpignan

Durée de la séance : environ 1h.

Tarif par séance : Voir Tarifs ici

Nombre de séances : 6 à 10 selon les problématiques imbriquées.

Variable selon votre motivation et votre implication